Icône émaillée de Saint George (XIIe siècle)

Icône émaillée de Saint George (XIIe siècle)

La porcelaine émaillée a été largement utilisée dans la production de plaques durant les 150 dernières années, mais la technique de l’émaillage remonte à plus de 2 000 ans. Lorsqu’on voit l’aspect moderne et impeccable d’une plaque émaillée, il est difficile d’imaginer que l’art de l’émaillage du métal remonte à plusieurs milliers d’années. Les mêmes techniques qui sont employées pour produite des plaques de maison robustes et richement colorées, ainsi que des numéros de maison ou des plaques de porte, ont été utilisées par de nombreuses cultures différentes pour créer des bijoux et autres objets décoratifs. Le processus de création d’une plaque émaillée, d’une plaque de porte ou d’une plaque de maison implique de placer de la poudre de verre sur un support en métal avant de faire cuire l’ensemble à haute température. C’est à ces hautes températures que le verre fond et fusionne avec le support. Cela crée une surface brillante, dont les couleurs ne changeront pas et ne s’atténueront pas avec le temps, car elles font partie intégrante de l’émail. Ces plaques bénéficient donc d’un net avantage par rapport aux plaques peintes ou réalisées selon d’autres techniques de fabrication, plus susceptibles de se décolorer ou d’être abîmées par les intempéries. Bien que la porcelaine émaillée soit souvent appliquée sur un support en métal lorsqu’il s’agit de réalisations modernes, il n’était pas rare de trouver des pièces présentant des parties émaillés et dotées d’un support en poterie et en pierre. La raison en était que l’application de poudre de verre sur un support avant cuisson produisait un revêtement durable, très coloré et capable de résister à de nombreux usages différents. Les objets qui utilisent un support en métal ont souvent l’avantage d’être plus durables que des objets en poterie.

Numéro de maison émaillé bleu

Numéro de maison émaillé bleu

Au début de son histoire, les techniques relatives à la porcelaine émaillée étaient employées pour créer des objets décoratifs et religieux. Au Moyen-Âge, il était courant de découvrir des objets qui présentaient un mélange de pierres précieuses et semi-précieuses. Parmi les objets décoratifs émaillés les plus connus, on trouve les œufs Fabergé, connus pour leur émaillage complexe et leurs pierres précieuses. De nombreuses personnes connaissent les bijoux utilisant la technique du cloisonné, qui implique la création de parties émaillées séparées par un mince fil de métal. Les techniques d’émaillage de la porcelaine permettent d’offrir un aspect brillant et irréprochable, et il n’est donc pas surprenant qu’elles furent utilisées pour les éléments de signalétiques comme les plaques et les numéros de maison. Dans les années 1850, les artisans européens commençaient seulement à créer des plaques émaillées. Celles-ci devinrent rapidement très populaires et il était fréquent de les trouver sur les maisons et les entreprises, à travers les villes de l’Europe entière. Elles étaient cependant onéreuses et longues à produire, et le procédé d’émaillage à la main fut de plus en plus rarement utilisé. Les techniques modernes d’émaillage nécessitent encore de mélanger de la poudre de verre translucide à de petites quantités d’oxydes métalliques avant cuisson, afin de créer les somptueuses couleurs pour lesquelles ces pièces sont réputées. De nos jours, l’intérêt suscité par l’émaillage à la main grandit de nouveau. Pour les personnes souhaitant acquérir une plaque émaillée ou un ensemble de numéros de maison présentant un aspect magnifique, des détails complexes et une grande longévité, le choix semble évident. Réalisées à la main, les plaque émaillées produites par Ramsign sont conçues pour ajouter style et esthétique à votre maison, grâce à des couleurs et des formes parfaites pour de nombreuses années.